Ballet - Stuart Merrill

En casques de cristal azur, les baladines, Dont les pas mesurés aux cordes des kinnors Tintent sous les tissus de tulle roidis d’ors, Exultent de leurs yeux pâles de paladines. Toisons fauves sur leurs lèvres incarnadines, Bras lourds de bracelets barbares, en essors...

Nocturne - Stuart Merrill

La blême lune allume en la mare qui luit Miroir des gloires d'or, un émoi d'incendie. Tout dort. Seul, à mi-mort, un rossignol de nuit Module en mal d'amour sa molle mélodie. Plus ne vibrent les vents en le mystère vert Des ramures. La lune a tû leurs voix nocturnes :...

Chanson - Stuart Merrill

A l'heure du réveil des sèves L'Amour, d'un geste las, Sème les rimes et les rêves Parmi les lis et les lilas. La brise, sœur des hirondelles, Déferle son essor, Et frôle de mille coups d'ailes Les corolles d'azur et d'or. Amour, pour fêter ta victoire Les cieux se...

Oubli - Stuart Merrill

I Mon cœur, ô ma Chimère, est une cathédrale Où mes chastes pensers, idolâtres du Beau, S'en viennent à minuit sous la flamme lustrale Râler leur requiem au pied de ton tombeau. J'ai dressé sous le ciel du dôme un sarcophage Dont la grave épitaphe en strophes de...

Eté - Stuart Merrill

Le clair soleil d'avril ruisselle au long des bois. Sous les blancs cerisiers et sous les lilas roses C'est l'heure de courir au rire des hautbois. Vos lèvres et vos seins, ô les vierges moroses, Vont éclore aux baisers zézayants du zéphyr Comme aux rosiers en fleur...

Foi - Stuart Merrill

Voici s’endormir les heures brèves Qui frissonnent de froid et de peur. La meute invisible de nos rêves Poursuit la lune dont la lueur Emeut l’âme de l’eau sur les grèves Et fait crier l’amour dans mon cœur. Je me trouve au tournant de la route, Les yeux cherchant ce...

Hantise - Stuart Merrill

Par les vastes forêts, à l'heure vespérale, Les ruisseaux endormeurs modulent leurs sanglots : Mon âme s'alanguit d'une horreur sépulcrale A l'heure vespérale où murmurent les flots. Les ruisseaux endormeurs modulent leurs sanglots Sous les feuilles que frôle un vent...

Vers vagues - Stuart Merrill

Le fébrile frisson des murmures d'amour M'émeut ce soir les nerfs et vieillit ma mémoire. La voix d'un violon sous la soie et la moire Me miaule des mots d'inéluctable amour. La verveine se pâme en les vases de jade : Un fantôme de femme en l'alcôve circule. Mais ma...

La Bonne Pluie - Stuart Merrill

C’est la pluie, comme un frais pardon, Sur la route qui poudroie au soleil, Et parmi les jardins de ce printemps vermeil, C’est le tintement clair des gouttes qui font Des ronds dans l’eau glauque des citernes. Sur les collines les nuages roses cernent Amoureusement...

La flûte - Stuart Merrill

Au temps du gazouillis des feuilles, en avril, La voix du divin Pan s'avive de folie, Et son souffle qui siffle en la flûte polie Eveille les désirs du renouveau viril. Comme un appel strident de naïade en péril L'hymne vibre en le vert de la forêt pâlie D'où répond,...

La Ville moribonde - Stuart Merrill

C’est la Ville malade et lasse comme une mère, Qui dort d’un lourd sommeil au bord d’un fleuve de mort. Tant de ses fils, jadis, casqués d’ailes de chimère, Sont partis, poings crispés à leur bannière éphémère, Qu’elle a peur, ce soir-ci, des souvenirs du sort. Aussi...

Adagio - Stuart Merrill

Viens dans le parc nocturne où dorment les fontaines, Mon amour ! Ne crains pas ce qu’on voit dans la nuit, Et ne frissonne plus parce qu’un vent fortuit A troublé la forêt sous ses voûtes lointaines. Laisse-moi te mener. Dans les miennes tes mains Sont un fardeau...

Le ménétrier - Stuart Merrill

Etouffant en la nuit la rumeur de ses pas Le vieux ménétrier sous l'horreur de la lune Rôde comme un garou par la lande et la dune. Sur la grève des mers il balance ses pas, Pris d'un doux mal d'amour pour sa dame la lune Qui le leurre au plus loin de la lande et la...