Mystère - Théodore Weustenraad

Il se passe entre le ciel et la terre, Beaucoup de choses que nous ne comprenons pas. Reconduit par l’Été sur son charge victoire, Le soleil inondait des torrents de sa gloire Et la terre et les cieux, Et moi, le cœur ouvert aux pensers les plus vastes, Aux rêves les...

Mœurs - Théodore Weustenraad

Tel est le train du monde. Qu’une pauvre orpheline errante par la ville, Sans refuge, sans pain, les pieds sanglants et nus, Un soir,’ contre la mort cherche un dernier asile  l’ombre des autels d’une impure Vénus, Tout à coup, à grand bruit, un sombre voile tombe...

Nuées - Théodore Weustenraad

Terre ! Terre ! Salut ! charmants et doux nuages Qui visitez, du haut des cieux, Tant de climats et tant de plages Que ne verront jamais nos yeux ; Quel vent jaloux vous précipite De l’orient vers l'occident ? Dites ! où courez-vous si vite, Toujours cherchant et...

Pour un Prince - Théodore Weustenraad

Qu’il vive en Homme, et règne en Roi. Frères ! en saluant d’un hymne d’espérance Le futur héritier du premier de nos Rois, En appelant sur lui, le jour de sa naissance, Les bénédictions du glaive et de la croix, Ne lui prodiguons pas des hommages sordides, Et que la...

Prière au bord d’une houillère - Théodore Weustenraad

Dieu est en tout. Livre longtemps fermé dont les vivantes pages Flottaient au gré des vents, à l’aurore des âges, Du globe primitif herbier monumental, Déroule à mes regards ton luxe végétal ! Sortez, vastes forêts, de vos linceuls de pierre, Des siècles entassés...

Prière pour la Patrie - Théodore Weustenraad

Dieu protège la Belgique ! Salut, jours solennels, salut, grande semaine Que, sous un chaud soleil, septembre nous ramène, Le front ceint de lauriers entrelacés de fleurs, Plus doux que dans ces temps, chers à notre courage, Où, sur leur robe d'or, livrée aux vents...

Question - Théodore Weustenraad

Être ou ne pas être. Riche ! la nuit descend. Tout annonce un orage. Pour soustraire à la foudre et sauver du naufrage Tes trésors et ta vie, ô Riche, n’attends pas Que d’un peuple grondant la montante marée Ait envahi la grève où ta barque amarrée Sommeille...

Solitude - Théodore Weustenraad

Tout meurt, pour rajeunir, hormis le cœur de l’homme. Quel deuil mystérieux plane sur ces montagnes Où ma Muse, encor jeune, aimait tant à bondir Parmi les rocs penchés, qui, du fond des campagnes, Paraissent des géants prêts à les envahir ; A suivre, pas à pas, la...

Souvenir - Théodore Weustenraad

À Mme D. Ne reviendrez-vous plus, jours de bonheur paisible ! Adieu ! L’été s’envole, et l’hiver nous rappelle. Adieu ! tout un grand mois s’est enfui comme un jour, Mais nous en garderons le souvenir fidèle ; Gardez-le, vous, à votre tour. Que de fois, loin de vous,...

Vœu - Théodore Weustenraad

À quoi bon ? Oh ! dans ces tristes temps de luttes intestines, Quand le doute et la honte accablent le plus fort, Quand rien n’est vrai sur rien, quand tout tombe en ruines, Frappé de vertige ou de mort ; Quand les Rois éperdus chancellent sur leurs trônes, Quand le...

Amertume - Théodore Weustenraad

Tout arbuste a son ver. Aimez ! — Sous un ciel pur la vierge vient d’éclore. — Mais qu’un léger nuage éclate sur son cœur, Adieu le noble lys si splendide à l'aurore ! Vous trouverez, le soir, un grêlon dans la fleur. Croyez ! — Vivez des fruits de l’arbre...

La Démocratie - Théodore Weustenraad

Dieu le veut ! Place, place au torrent ! il grossit, il s’avance ! Pour arrêter sa marche et dompter sa puissance, En vain les rois du monde ont uni leurs efforts ; Encore un jour, une heure, et le lit séculaire, Le lit étroit, obscur, où gronde sa colère, Il va...