Nuit seconde - Théophile Dondey Dit Philothée O'Neddy

Névralgie I Jusques à mon chevet me poursuit mon idée Fixe : toutes les nuits j'en ai l'âme obsédée. Pour noyer au sommeil ce démon flétrissant, Des sucs de l'opium le charme est impuissant. Au seuil de mon oreille, une voix sourde et basse Comme l'essoufflement d'un...

Nuit troisième - Théophile Dondey Dit Philothée O'Neddy

Rodomontade Il était appuyé contre l'arche massive De ce vieux pont romain, dont la base lascive S'use aux attouchements des flots : L'astre des nuits lustrait son visage Dantesque, Et le Nord dérangeait son manteau gigantesque Avec de sauvages sanglots. À voir son...

Nuit quatrième - Théophile Dondey Dit Philothée O'Neddy

I Voici ce qu'un jeune squelette Me dit les bras croisés, debout, dans son linceul, Bien avant l'aube violette, Dans le grand cimetière où je passais tout seul : II Fils de la solitude, écoute ! Si le Malheur, sbire cruel, Sans cesse apparaît dans ta route Pour...

Nuit septième - Théophile Dondey Dit Philothée O'Neddy

Dandysme I C'est l'heure symphonique où, parmi les ramures, Roulent du rossignol les tendres fioritures ; L'heure voluptueuse où le cœur des amants, Au seuil du rendez-vous, double ses battements. Des murmures du soir les merveilles suaves D'un mol enivrement chargent...

Succube - Théophile Dondey dit Philothée O'Neddy

Je rêvais, l’autre nuit, qu’aux splendeurs des orages, Sur le parquet mouvant d’un salon de nuages, De terreur et d’amour puissamment tourmenté, Avec une lascive et svelte Bohémienne, Dans une valse aérienne, Ivre et fou, j’étais emporté. Comme mon bras cerclait sa...

Incantation - Théophile Dondey dit Philothée O'Neddy

Mes besoins et mon sang me guident sur la route ; Mon sang me parle, à moi, c’est mon sang que j’écoute : Je ne pense pas, moi, j’ai des sensations, Et mes simples désirs valent vos passions ! Dans son hideux palais sous les roches creusé, Itobal rentre seul ; à côté...

Nuit seconde - Névralgie - Théophile Dondey dit Philothée O'Neddy

I Jusques à mon chevet me poursuit mon idée Fixe : toutes les nuits j'en ai l'âme obsédée. Pour noyer au sommeil ce démon flétrissant, Des sucs de l'opium le charme est impuissant. Au seuil de mon oreille, une voix sourde et basse Comme l'essoufflement d'un homme qui...

Fanatisme - Théophile Dondey dit Philothée O'Neddy

. . . . . . . . . . . . À la rage il adore, Républicain naïf, les romaines vertus : Il se donne les airs et le ton d’un Brutus ! Que je l’aime ce nom, saint dans tous les langages, Ce nom terrible, écrit sur le char des orages, Ce nom, beau de puissance et...

Il mio Tesoro - Théophile Dondey dit Philothée O'Neddy

Mon amour est animé comme la vie, Sans bornes comme l’infini. . . . . . . . . . . . Une chaîne me lie, Que je ne romprai pas ! . . . . . . V.…, nom mystique émané d’un beau rêve, Nom vague, primitif, pur comme celui d’Ève, Nom créé par l’amour et créé pour moi seul,...