La Fin - Tristan Corbière

Oh ! combien de marins, combien de capitaines Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines, Dans ce morne horizon se sont évanouis ! Combien de patrons morts avec leurs équipages ! L'ouragan de leur vie a pris toutes les pages Et d'un souffle il a tout dispersé...

Le Douanier - Tristan Corbière

Élégie de corps-de-garde à la mémoire des douaniers gardes-côtes mis à la retraite le 30 novembre 1869. Quoi, l'on te fend l'oreille ! est-il vrai qu'on te rogne, Douanier ? … Tu vas mourir et pourrir sans façon, Gablou ? … – Non ! car je vais t'empailler – Qui qu'en...

Le Naufrageur - Tristan Corbière

Si ce n'était pas vrai – Que je crève ! J'ai vu dans mes yeux, dans mon rêve, La Notre-Dame des brisans Qui jetait à ses pauvres gens Un gros navire sur leur grève… Sur la grève des Kerlouans Aussi goélands que les goélands. Le sort est dans l'eau : le cormoran nage,...

Libertà - Tristan Corbière

À la cellule IV BIS (prison royale de Gênes). – Lasciate ogni... – DANTE Ô belle hospitalière Qui ne me connais pas, Vierge publique et fière Qui m'as ouvert les bras !... Rompant ma longue chaîne, L'eunuque m'a jeté Sur ton sein royal, Reine !... – Vanité, vanité ! –...

Matelots - Tristan Corbière

Vos marins de quinquets à l'Opéra... comique, Sous un frac en bleu-ciel jurent « Mille sabords ! » Et, sur les boulevards, le survivant chronique Du Vengeur vend l'onguent à tuer les rats morts. Le Jûn'homme infligé d'un bras – même en voyage – Infortuné, chantant par...

Paris - Tristan Corbière

Bâtard de Créole et Breton, Il vint aussi là – fourmilière, Bazar où rien n'est en pierre, Où le soleil manque de ton. – Courage ! On fait queue.... Un planton Vous pousse à la chaîne – derrière ! – ... Incendie éteint, sans lumière ; Des seaux passent, vides ou non....

Grand opéra - Tristan Corbière

IerActe (Vêpres). Dors sous le tabernacle, ô Figure de cire ! Triple Châsse vierge et martyre, Derrière un verre, sous le plomb, Et dans les siècles des siècles... ... Comme c'est long ! Portes-tu ton cœur d'or sur ta robe lamée, Ton âme veille-t-elle en la lampe...

Paria - Tristan Corbière

Qu'ils se payent des républiques, Hommes libres ! - carcan au cou - Qu'ils peuplent leurs nids domestiques !... - Moi je suis le maigre coucou. - Moi, - cœur eunuque, dératé De ce qui mouille et ce qui vibre... Que me chante leur Liberté, A moi ? toujours seul....

Insomnie - Tristan Corbière

Insomnie, impalpable Bête ! N'as-tu d'amour que dans la tête ? Pour venir te pâmer à voir, Sous ton mauvais œil, l'homme mordre Ses draps, et dans l'ennui se tordre !... Sous ton œil de diamant noir. Dis : pourquoi, durant la nuit blanche, Pluvieuse comme un dimanche,...

Steam-boat - Tristan Corbière

A une passagère. En fumée elle est donc chassée L'éternité, la traversée Qui fit de Vous ma sœur d'un jour, Ma sœur d'amour ! ... Là-bas : cette mer incolore Où ce qui fut Toi flotte encore... Ici : la terre, ton écueil, Tertre de deuil ! On t'espère là... Va légère !...

La Goutte - Tristan Corbière

Sous un seul hunier — le dernier — à la cape, Le navire était soûl ; l’eau sur nous faisait nappe. — Aux pompes, faillis chiens ! — L’équipage fit — non. — — Le hunier ! le hunier !… C’est un coup de canon, Un grand froufrou de soie à travers la tourmente. — Le hunier...

Toit - Tristan Corbière

Tiens non ! J’attendrai tranquille, Planté sous le toit, Qu’il me tombe quelque tuile, Souvenir de Toi ! J’ai tondu l’herbe, je lèche La pierre, — altéré Comme la Colique-sèche De Miserere ! Je crèverai — Dieu me damne ! — Ton tympan ou la peau d’âne De mon bon...

Vendetta - Tristan Corbière

Tu ne veux pas de mon âme Que je jette à tour de bras : Chère, tu me le payeras !... Sans rancune - je suis femme ! - Tu ne veux pas de ma peau : Venimeux comme un jésuite, Prends garde !.., je suis ensuite Jésuite comme un crapaud, Et plat comme la punaise, Compagne...

Le Crapaud - Tristan Corbière

Un chant dans une nuit sans air… — La lune plaque en métal clair Les découpures du vert sombre. … Un chant ; comme un écho, tout vif Enterré, là, sous le massif… — Ça se tait : Viens, c’est là, dans l’ombre… — Un crapaud ! — Pourquoi cette peur, Près de moi, ton...

Vénerie - Tristan Corbière

Ô Vénus, dans ta Vénerie, Limier et piqueur à la fois, Valet-de-chiens et d’écurie, J’ai vu l’Hallali, les Abois !… Que Diane aussi me sourie !… À cors, à cris, à pleine voix Je fais le pied, je fais le bois ; Car on dit que : bête varie… — Un pied de biche : Le...

Le mousse - Tristan Corbière

Mousse : il est donc marin, ton père ?... - Pêcheur. Perdu depuis longtemps. En découchant d'avec ma mère, Il a couché dans les brisants ... aman lui garde au cimetière Une tombe - et rien dedans - C'est moi son mari sur la terre, Pour gagner du pain aux enfants. Deux...

Le Phare - Tristan Corbière

Phoebus, de mauvais poil, se couche. Droit sur l’écueil : S’allume le grand borgne louche, Clignant de l’œil. Debout, Priape d’ouragan, En vain le lèche La lame de rut écumant… — Il tient sa mèche. Il se mâte et rit de sa rage, Bandant à bloc ; Fier bout de chandelle...