Les Plus Beaux Poèmes d'Amour de Voltaire

Voici une petite sélection des plus beaux poèmes d'amour de Voltaire. Bien que l’art soit subjectif, j’ai tenté de sélectionner les poèmes les plus beaux et les plus connus en me basant sur mes préférences personnelles et leur présence dans plusieurs anthologies de la...

Poème sur le Désastre de Lisbonne - Voltaire

Ô malheureux mortels ! ô terre déplorable !Ô de tous les mortels assemblage effroyable !D’inutiles douleurs, éternel entretien !Philosophes trompés qui criez : « Tout est bien » ;Accourez, contemplez ces ruines affreuses,Ces débris, ces lambeaux, ces cendres...

Aux habitants de Lyon - Voltaire

Il est vrai que Plutus est au rang de vos dieux, Et c’est un riche appui pour votre aimable ville : Il n’est point de plus bel asile ; Ailleurs il est aveugle, il a chez vous des yeux. Il n’était autrefois que Dieu de la richesse ; Vous en faites le dieu des arts :...

La Bastille - Voltaire

Or ce fut donc par un matin, sans lune, En beau printemps, un jour de Pentecôte, Qu’un bruit étrange en sursaut m’éveilla. Un mien valet, qui du soir était ivre : " Maître, dit-il, le Saint-Esprit est là ; C’est lui sans doute, et j’ai lu dans mon livre Qu’avec...

La crépinade - Voltaire

Le diable un jour, se trouvant de loisir, Dit : " Je voudrais former à mon plaisir Quelque animal dont l’âme et la figure Fût à tel point au rebours de nature, Qu’en le voyant l’esprit le plus bouché Y reconnût mon portrait tout craché. " Il dit, et prend une argile...

Le bourbier - Voltaire

Pour tous rimeurs, habitants du Parnasse, De par Phébus il est plus d’une place : Les rangs n’y sont confondus comme ici, Et c’est raison. Ferait beau voir aussi Le fade auteur d’un roman ridicule Sur même lit couché près de Catulle ; Ou bien Lamotte ayant l’honneur...

Le loup moraliste - Voltaire

Un loup, à ce que dit l’histoire, Voulut donner un jour des leçons à son fils, Et lui graver dans la mémoire, Pour être honnête loup, de beaux et bons avis. " Mon fils, lui disait-il, dans ce désert sauvage, A l’ombre des forêts vous passez vos jours ; Vous pourrez...

Le portrait manqué - Voltaire

On ne peut faire ton portrait : Folâtre et sérieuse, agaçante et sévère, Prudente avec l’air indiscret, Vertueuse, coquette, à toi-même contraire, La ressemblance échappe en rendant chaque trait. Si l’on te peint constante, on t’aperçoit légère : Ce n’est jamais toi...

Polissonnerie - Voltaire

Je cherche un petit bois touffu, Que vous portez, Aminthe, Qui couvre, s’il n’est pas tondu Un gentil labyrinthe. Tous les mois, on voit quelques fleurs Colorer le rivage ; Laissez-moi verser quelques pleurs Dans ce joli bocage. – Allez, monsieur, porter vos pleurs...

Précis de l’ecclésiate - Voltaire

Dans ma bouillante jeunesse, J’ai cherché la volupté, J’ai savouré son ivresse : De mon bonheur dégoûté, Dans sa coupe enchanteresse J’ai trouvé la vanité. La grandeur et la richesse Dans l’âge mûr m’ont flatté : Les embarras, la tristesse, L’ennui, la satiété, Ont...

Sur le Louvre - Voltaire

Monument imparfait de ce siècle vanté Qui sur tous les beaux-arts a fondé sa mémoire, Vous verrai-je toujours, en attestant sa gloire, Faire un juste reproche à sa postérité ? Faut-il que l’on s’indigne alors qu’on vous admire, Et que les nations qui veulent nous...

Les Plus Beaux Textes et Poèmes de Voltaire 

Si vous souhaitez lire ou relire les poèmes les plus célèbres et les plus beaux de Voltaire, vous êtes au bon endroit. Bien que l’art soit subjectif, j’ai tenté de sélectionner des poèmes incontournables de ce poète en me basant sur mes préférences personnelles et...

Aux manes de M. de Genonville - Voltaire

Toi que le ciel jaloux ravit dans son printemps, Toi de qui je conserve un souvenir fidèle Vainqueur de la mort et du temps, Toi dont la perte, après dix ans, M'est encore affreuse et nouvelle ; Si tout n'est pas détruit, si sur les sombres bords Ce souffle si caché,...

L'enfant prodigue (II) - Voltaire

À mon avis, l'hymen et ses liensSont les plus grands ou des maux ou des biens.Point de milieu ; l'état du mariageEst des humains le plus cher avantage,Quand le rapport des esprits et des cœurs,Des sentiments, des goûts, et des humeurs,Serre ces nœuds tissus par la...

À la marquise du Châtelet (I) - Voltaire

(Sur la calomnie.) Écoutez-moi, respectable Emilie : Vous êtes belle ; ainsi donc la moitié Du genre humain sera votre ennemie : Vous possédez un sublime génie ; On vous craindra : votre tendre amitié Est confiante ; et vous serez trahie : Votre vertu, dans sa...

À madame de Fontaine-Martel - Voltaire

Ô très singulière Martel, J'ai pour vous estime profonde ; C'est dans votre petit hôtel, C'est sur vos soupers que je fonde Mon plaisir, le seul bien réel Qu'un honnête homme ait en ce monde. Il est vrai qu'un peu je vous gronde ; Mais, malgré cette liberté, Mon cœur...

À M. Desmahis - Voltaire

1756. Vous ne comptez pas trente hivers Les Grâces sont votre partage ; Elles ont dicté vos beaux vers. Mais je ne sais par quel travers Vous vous proposez d'être sage. C'est un mal qui prend à mon âge, Quand le ressort des passions, Quand de l'Amour la main divine,...

À M. Le comte, le chevalier et l'abbé de Sade - Voltaire

Trio charmant que je remarque Entre ceux qui font mon appui, Trio par qui Laure aujourd'hui Revient de la fatale barque ; Vous qui pensez mieux que Pétrarque, Et rimez aussi bien que lui, Je ne puis quitter mon étui Pour le souper où l'on m'embarque ; Car la cousine...

À M. Le duc de Sulli - Voltaire

J'irai chez vous, duc adorable, Vous dont le goût, la vérité, L'esprit, la candeur, la bonté, Et la douceur inaltérable, Font respecter la volupté, Et rendent la sagesse aimable. Que dans ce champêtre séjour Je me fais un plaisir extrême De parler sur la fin du jour...