Ce fut long, difficile et triste
De te révéler ma tendresse  ;
La voix s'élance et puis résiste,
La fierté succombe et se blesse.

Je ne sais vraiment pas comment
J'ai pu t'avouer mon amour  ;
J'ai craint l'ombre et l'étonnement
De ton bel œil couleur du jour.
Je t'ai porté cette nouvelle  !

Je t'ai tout dit  ! je m'y résigne ;

Et tout de même, comme un cygne,
Je mets ma tête sous mon aile…


Anna de Noailles

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.