Ce grand renom de ton meslé sçavoir
Demonstre bien, que tu es l’excellence
De toute grace exquise pour avoir
Tous dons des Cieulx en pleine jouyssance.

Peu de sçavoir, que tu fais grand nuysance
A mon esprit, qui n’à la promptitude
De mercier les Cieulx pour l’habitude
De celui là, ou les trois Graces prinses
Contentes sont de telle servitude
Par les vertus, qui en luy sont comprinses

Ce grand renom de ton mêlé savoir
Démontre bien que tu es l’excellence
De toute grâce exquise pour avoir
Tous dons des Cieux en pleine jouissance,

Peu de savoir, que tu fais grande nuisance
À mon esprit, qui n’a la promptitude
De remercier les cieux pour l'habitude
De celui-là, où les trois Grâces prises
Contentes sont de telle servitude
Par les vertus, qui en lui sont comprises.


Pernette du Guillet

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.