La vie qui m'entraîne
M'éloigne de toi ;
Je cache ma peine
Et mon désarroi.

Aux joies de l'enfance
Je ne songe plus ;
Je pleure l'absence
Le temps révolu…

Et souvent je blâme
Tous ces souvenirs
Où seule mon âme
Se plaît à souffrir.

Isabelle Callis-Sabot

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.