Les Cieux inexorables
Me sont si rigoureux,
Que les plus miserables
Se comparans à moy se trouveroient heureux.

Ie ne fais à toute heure
Que souhaitter la mort,
Dont la longue demeure
Prolonge dessus moy l’insolence du Sort.

Mon lict est de mes larmes
Trempé toutes les nuits :
Et ne peuvent ses charmes,
Lors mesme que ie dors, endormir mes ennuis.

Si ie fay quelque songe
I’en suis espouvanté,
Car mesme son mensonge
Exprime de mes maux la triste verité.

Verité non croyable
Qu’à l’esprit de celuy,
Qui d’un art pitoyable
Apprend en ses malheurs à plaindre ceux d’autruy.

Toute paix, toute ioye
A prins de moy congé.
Laissant mon ame en proye
A cent mille soucis dont mon cœur est rongé.

La pitié, la iustice,
La constance, et la foy,
Cedant à l’artifice,
Dedans les cœurs humains sont esteintes pour moy.

L’ingratitude paye
Ma fidelle amitié :
La calomnie essaye
A rendre mes tourments indignes de pitié.

En un cruel orage
On me laisse perir,
Et courant au naufrage
Ie voy chacun me plaindre et nul me secourir.

Bref, il n’est sur la terre
Espece de malheur,
Qui me faisant la guerre
N’experimente en moy ce que peut la douleur.

Et ce qui rend plus dure
La misere où ie vy,
C’est, és maux que i’endure,
La mémoire de l’heur que le Ciel m’a rauy.

Felicité passee
Qui ne peux reuenir :
Tourment de ma pensee,
Que n’ay-ie en te perdant perdu le souvenir !

Helas ! il ne me reste
De mes contentements
Qu’un souvenir funeste.
Qui me les conuertit à toute heure en tourments.

Le sort plein d’iniustice
M’ayant en fin rendu
Ce reste un pur supplice,
Ie serois plus heureux si i’auoy plus perdu.


Jean Bertaut

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann