Mes yeux, vous avez veu Cloris ;
Mon cœur, vous songez à ses charmes,
Vous l'entendez chanter : helas ! vous estes pris ;
Rendez, rendez les armes,
Ô mon cœur, ô mes yeux ! c'estoit trop hazarder
Que de l'entendre et de la regarder.

Helas ! vous sçavez le danger
Qui suit un amour temeraire,
Et qu'un cœur dans ses fers ne s'en peut dégager ;
Que pensez-vous donc faire ?
Ô mon cœur, ô mes yeux ! helas ! que vos plaisirs
Me vont coûter de pleurs et de soûpirs !


Paul Scarron

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.