Quel est ce roi sublime et tendre
Qui, vers nos déserts attiédis,
Les yeux en pleurs, paraît descendre
Les bleus coteaux du paradis ?

C’est le pauvre Fils de Marie ;
C’est l’époux de la terre en deuil,
Qui pose, la lampe de vie
Dans le mystère du cercueil !

C’est celui qui, pour nous prédire
Le soleil d’amour éternel,
Avec nos pleurs et son sourire
Sut faire un nouvel arc-en-ciel.

Les lacs, frais miroirs du nuage,
Et nos fronts, miroirs de la mort,
Verront s’enfuir leur sombre image
À son souffle amoureux et fort.


Frédéric Monneron

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.