Tout au rebours (dont convient que languisse)
Vient mon vouloir : car de bon cœur vous visse,
Et je ne puis par-devers vous aller.
Chante qui veut, balle qui veut baller,
Ce seul plaisir seulement je voulsisse.

Et s'on me dit, qu'il faut que je choisisse
De par-deçà dame qui m'éjouisse,
Je ne saurais me tenir de parler
Tout au rebours.

Si réponds franc : " J'ai Dame sans nul vice,
Autre n'aura en amour mon service ;
Je la désire, et souhaite voler,
Pour l'aller voir, et pour nous consoler ;
Mais mes souhaits vont, comme l'écrevisse,
Tout au rebours. "


Clément Marot

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.