« Les forts auront les droits, les faibles les devoirs ! »
On grava sur le roc cette loi sociale
Et l’autorité fut l’Idole colossale
Écrasant sous son char ses croyants blancs et noirs.

Le pontife endormeur fuma ses encensoirs
Et la foule peina, misérable et vassale.
Alors, l’Égalité pris sa torche et, fatale,
Incendia la caste et brûla les manoirs.

— … Avenir ! Oh ! quelle est cette mère ravie
Qui sourit à l’enfant qui tette et boit sa vie ?
C’est toi, Société future en qui je crois !

Le sang a submergé ta devise première
Et tu viens de tracer en lettres de lumière :
« Les forts ont les devoirs et les faibles les droits ! »


Eugène Pottier

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.