De moy elle a, et d'elle j'ay la vie,
La vie moy ? mais, las, j'ay la mort d'elle,
Qui toutesfois auray vengeance telle
Que par sa mort ma mort sera suyvie :

L'on diroit bien qu'elle a brulante envie
De m'estre douce, autant qu'elle est rebelle,
Car si je ris, elle rit (l'infidele)
Et mon pleurer à pleurer la convie :

Mais tant en vain ce qui me suyt, je suys,
Que hors d'espoir de l'aprocher je suis,
Ja tout seiché, et de sang, et de pleur :

Que reste plus sinon qu'un dieu propice
Pour couronner son prêtre au sacrifice,
D'un homme mort face une vive fleur ?


Guillaume Des Autelz

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann