La trombe éclate, il grêle sur mon champ ;
Adieu mes blés, mes roses que je pleure !
La foudre encor va tomber tout à l’heure ;
Un tourbillon s’amoncelle au couchant.

Dans tout le ciel se heurtent les nuages ;
Celui-là passe, un plus sombre le suit...
Voilà pourtant qu’un peu d’azur nous luit,
Un rayon d’or glisse entre deux orages.

Charmant rayon, tu pourrais décevoir
Un cœur plus neuf et plus ardent à vivre.
Moi, je sais bien que l’éclair va te suivre
Et qu’il pleuvra... peut-être jusqu’au soir.

Oui, je vois trop ce que le sort prépare.
Salut pourtant, sourire mensonger !
Entre deux nuits que ta clarté sépare
Je me réchauffe à ton feu passager.

Sans m’abuser, espoir, plus qu’un vain .rêve,
Caresse un peu mes rosiers défleuris ;
Rayon menteur, tu n’es rien qu’une trêve,
Mais je respire, au moins, quand tu souris.

Luis donc, espoir, montre à l’âme une route
Par ce sillon ouvert sur un ciel bleu ;
Mon cœur te doit, dans la nuit de son doute,
Tout ce qu’il sait du bonheur et de Dieu.


Victor de Laprade

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann