Apprenti fermier général,
très-savant maître en l’art de plaire,
chez Plutus, ce gros dieu brutal,
vous portâtes mine étrangère ;
mais chez les amours et leur mère,
chez Minerve, chez Apollon,
lorsque vous vîntes à paraître,
on vous prit d’abord pour le maître
ou pour l’enfant de la maison.
Vainement sur votre menton
la main de l’aimable jeunesse
n’a mis encor que son coton,
toute la raisonneuse espèce
croit voir en vous un vrai barbon ;
et cependant votre maîtresse
jamais ne s’y méprit, dit-on :
car au langage de Platon,
au savoir qui dans vous réside,
à ce minois de Céladon,
vous joignez la force d’Alcide.


Voltaire

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Plus de Poésie Gratuite sur Poetica Mundi

- Coloriage et écriture créative : Profitez des bienfaits de ces activités.
- Livres numériques : Anthologies et recueils célèbres.
- Poésie à encadrer : Poèmes à imprimer.
- Newsletter : Poèmes par e-mail.
- Poetica Mundi sur YouTube et Instagram.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !

Blogueur et amateur de poésie, je suis heureux de pouvoir partager notre belle poésie française avec mes lecteurs. Qu'elle fasse partie de votre quotidien comme elle fait partie du miens et vous apporte de la détente et de la joie.
Johann - Poetica Mundi