J’ai donc vu ce Potsdam, et je ne vous vois pas ;
on dit qu’ainsi que moi vous prenez médecine.
Que de conformités m’attachent sur vos pas !
Le dieu de la double colline,
l’amour de tous les arts, la haine des dévots ;
raisonner quelquefois sur l’essence divine ;
peu hanter nosseigneurs les sots ;
au corps comme à l’esprit donner peu de repos ;
mettre l’ennui toujours en fuite ;
manger trop quelquefois, et me purger ensuite ;
savourer les plaisirs, et me moquer des maux ;
sentir et réprimer ma vive impatience :
voilà quel est mon lot, voilà ma ressemblance
avec mon aimable héros.
ô vous, maîtres du monde ! ô vous, rois que j’atteste,
indolents dans la paix, ou de sang abreuvés...
ressemblez-lui dans tout le reste...


Voltaire

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Plus de Poésie Gratuite sur Poetica Mundi

- Coloriage et écriture créative : Profitez des bienfaits de ces activités.
- Livres numériques : Anthologies et recueils célèbres.
- Poésie à encadrer : Poèmes à imprimer.
- Newsletter : Poèmes par e-mail.
- Poetica Mundi sur YouTube et Instagram.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !

Blogueur et amateur de poésie, je suis heureux de pouvoir partager notre belle poésie française avec mes lecteurs. Qu'elle fasse partie de votre quotidien comme elle fait partie du miens et vous apporte de la détente et de la joie.
Johann - Poetica Mundi