Vous désirez ce corps langoureux dans la force,
Fait d’un ange mystique et d’un bel animal,
Ces cheveux bruns, contraste à la pâleur du torse,
Ces grands yeux reposant dans le calme normal.

Mais vous ne savez pas si toute cette amorce
De chair épanouie en calice aromal,
Vient du profond de l’être, ou ne tient qu’à l’écorce !
Ne le sachez jamais, la science est le mal !

Un luth entre les doigts, fuyant le poids d’un voile,
Laissez-la, dans la nuit du boudoir qu’elle étoile,
Des angoisses du cœur chanter le Requiem.

Elle vient d’Orient où l’amour est mystère.
N’y cherchez que l’extase, et laissez-la se taire,
L’énigme féminine aux senteurs de harem.


Armand Renaud

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.