Il est vrai, mon amour était sujet au change,
Avant que j'eusse appris d'aimer solidement,
Mais si je n'eusse vu cet astre consumant,
Je n'aurais point encor acquis cette louange.

Ore je vois combien c'est une humeur étrange
De vivre, mais mourir, parmi le changement,
Et que l'amour lui-même en gronde tellement
Qu'il est certain qu'enfin, quoi qu'il tarde, il s'en venge.

Si tu prends un chemin après tant de détours,
Un bord après l'orage, et puis reprends ton cours,
Et l'orage aux détours, il survient le naufrage

Une erreur on dira que tu l'as mérité.
Si l'amour n'est point feint, il aura le courage
De ne changer non plus que fait la vérité.


Jean de Sponde

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann