Israël, effrayé de ses péchés nombreux,
De nouveau gémissait auprès des tabernacles.
Il vint à Débora qui rendait ses oracles
Au sommet d'Ephraïm, sous un palmier ombreux.

La prophétesse dit : - Arme dix mille Hébreux.
Barac verra tomber devant lui les obstacles.
L'impie est condamné. Par de nouveaux miracles,
Notre Dieu rendra vains ses complots ténébreux.

Au pied du mont Thabor luttèrent les armées.
Israël reconquit ses villes opprimées,
Et Cisara, vaincu, s'enfuit sans savoir où.

Jahel, femme d'Haber, le reçut dans sa tente,
Et, pendant qu'il dormait, d'une main palpitante,
En pleurant, lui planta dans la tête un grand clou.


Léon-Pamphile Le May

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.