Ie puis avoir failly par ignorance,
Celà me fault, maulgré moy, confesser :
Mais que ie prenne en moy telle arrogance,
Que dessus vous ie m’osasse auancer :
Ie vous supply ne me vouloir penser
Si indiscrette a faire mon debuoir.

Bien est il vray, que ie tasche a auoir
Ce, qui m’est deu, quoy qui en ait esmoy :
Car si Amour, et foy ont ce pouvoir
De vous donner, vous estes tout a moy.

Je puis avoir failli par ignorance,
Cela me faut, malgré moi, confesser :
Mais que je prenne en moi telle arrogance,
Que dessus vous je m’osasse avancer :
Je vous supplie ne me vouloir penser
Si indiscrète à faire mon devoir.

Bien est-il vrai, que je tâche à avoir
Ce qui m’est dû, quoique y en ait émoi :
Car si Amour et foi ont ce pouvoir
De vous donner, vous êtes tout à moi.


Pernette du Guillet

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.