Moréas et Ghil,
Ghil et Moréas,
Qui va vaincre ? hélas !

Est-ce au plus agile 
Qu’écherra la palme 
Ou bien au plus calme ?

Hélas ! dites, quel 
Le victorieux 
Du jour glorieux ?

Hélas ! car c’est qu’elles 
Sont si juste égales 
Leurs nobles fringales

De gloire et de los,
Et leur vertigos,
Guerriers tant égaux 

Qu’il entre en ma glose 
De pleurer d’avance 
Attaque et défense. 

J’en ai comme un sourd 
De pressentiment 
Ç’ira tristement !

Sous la hache lourde 
Chacun des héros 
Mordre les carreaux… 

Gentes damoiselles 
Les oindront de bâmes,
Prieront pour leurs âmes 

Et plus tard pucelles 
Diront leurs hauts faits 
En des vers mauvais.

Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.