Pourquoi donc, matrônes austères,
Vous alarmer de mes accens ?
Vous, jeunes filles trop sévères,
Pourquoi redoutez-vous mes chants ?
Ai-je peint les enlèvemens,
Des passions les noirs ravages,
Et ces impétueux orages
Qui naissent aux cœurs des amans ?
Je célèbre des jeux paisibles,
Qu’envain on semble mépriser,
Les vrais bien des ames sensibles,
Les doux mystères du baiser.
Ma plume rapide et naïve
Écrit ce qu’on sent en aimant :
L’image n’est jamais lascive,
Quand elle exprime un sentiment.

Mais, quelle rougeur imprévue !
Quoi ! Vous blâmez ces doux loisirs,
Et n’osez reposer la vue
Sur le tableau de nos plaisirs ! ...
Profanes que l’amour offense,
Qu’effarouche la volupté,
La pudeur a sa fausseté,
Et le baiser, son innocence.
Ah ! Fuyez, fuyez loin de nous ;
N’approchez point de ma maîtresse :
Dans ses bras quand Thaïs me presse,
Et, par les transports les plus doux,
Me communique son ivresse ;
Thaïs est plus chaste que vous.
Ce zèle, où votre cœur se livre,
N’est que le masque du moment ;
Ce que vous fuyez dans un livre,
Vous le cherchez dans un amant.


Claude-Joseph Dorat

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann