Peuple français, peuple de braves,
La liberté rouvre ses bras !
On nous disait : Soyez esclaves,
Nous avons dit : Soyons soldats !
Soudain Paris, dans sa mémoire,
A retrouvé son cri de gloire :
En avant, marchons contre leurs canons,
À travers le fer, le feu des bataillons,
Courons à la victoire !
Courons à la victoire !

Serrez vos rangs, qu'on se soutienne.
Marchons : chaque enfant de Paris
De sa cartouche citoyenne
Fait une offrande à son pays.
Ô jour d'éternelle mémoire !
Paris n'a plus qu'un cri de gloire :
En avant, marchons contre leurs canons,
À travers le fer, le feu des bataillons,
Courons à la victoire !
Courons à la victoire !

La mitraille en vain nous dévore
Elle enfante des combattants ;
Sous les boulets voyez éclore
Ces vieux généraux de vingt ans.
Ô jour d'éternelle mémoire !
Paris n'a plus qu'un cri de gloire :
En avant, marchons contre leurs canons,
À travers le fer, le feu des bataillons,
Courons à la victoire !
Courons à la victoire !

Pour briser leurs masses profondes,
Qui conduit nos drapeaux sanglants ?
C'est la liberté des deux mondes,
C'est La Fayette en cheveux blancs
Ô jour d'éternelle mémoire !
Paris n'a plus qu'un cri de gloire :
En avant, marchons contre leurs canons,
À travers le fer, le feu des bataillons,
Courons à la victoire !
Courons à la victoire !

Les trois couleurs sont revenues,
Et la colonne, avec fierté,
Fait briller à travers les nues
L'arc-en-ciel de sa liberté.
Ô jour d'éternelle mémoire !
Paris n'a plus qu'un cri de gloire :
En avant, marchons contre leurs canons,
À travers le fer, le feu des bataillons,
Courons à la victoire !
Courons à la victoire !

Soldats du drapeau tricolore
D'Orléans ! toi qui l'as porté,
Ton sang se mêlerait encore
À celui qu'il nous a coûté ;
Comme aux beaux jours de notre histoire,
Tu redirais ce cri de gloire :
En avant, marchons contre leurs canons,
À travers le fer, le feu des bataillons,
Courons à la victoire !
Courons à la victoire !

Tambours, du convoi de nos frères
Roulez le funèbre signal,
Et nous, de lauriers populaires
Chargeons leur cercueil triomphal.
Ô temple de deuil et de gloire,
Panthéon, reçois leur mémoire.
Portons-les, marchons, découvrons nos fronts
Soyez immortels, vous tous que nous pleurons
Martyrs de la gloire !
Martyrs de la gloire !


Casimir Delavigne

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann