Il n’est pas l’automne encore,
Il n’est déjà plus l’été ;
Quelque chose dans l’air subtilement colore
Le ciel d’une autre clarté.

Il est des soleils magiques,
Infiniment blonds ou roux ;
Mais, comme las de luire, ils se penchent, obliques,
Et leurs rayons sont plus doux

Et des fleurs de toutes sortes
Vivent, splendides encor ;
Mais voici fuir, dans le sentier, des feuilles mortes
En petites robes d’or.

Par le jeu des fines teintes
Qui réjouissent les yeux,
On voit que les ardeurs des sèves sont éteintes
Dans les rameaux un peu vieux.

Ce n’est pas encor l’automne,
Déjà, ce n’est plus l’été,
Mais la transition exquise et monotone
Vers une grande beauté !


Albert Lozeau

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.