J'ai chanté comme Chérubin
Pour les beaux yeux de ma marraine !
Plus heureux qu'un page de reine
En mon émoi de coquebin,

N'espérant, ingénu bambin,
Que d'être frôlé de sa traîne,
J'ai chanté comme Chérubin
Pour les beaux yeux de ma marraine.

Plus noir que diacre ou rabbin,
Qu'importe qu'en le pâle frêne
Près de ma couche souterraine
Croasse bientôt le corbin...
J'ai chanté comme Chérubin !


Catulle Mendès

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.