Sonnet.

Vois à loisir ce lieu champêtre ;
Les jours y coulent sans ennuis :
Tâche, si tu peux, de connaître
Tant d'herbes, de fleurs, et de fruits.

Ces animaux que tu poursuis,
Ces oiseaux que tu vois paraître,
Dans ce bel enclos sont réduits
Par les soins et l'art de son maître.

Jette après la vue au dehors,
Et, voyant avec quels efforts
La nature à l'envi le pare,

Demande à tes yeux enchantés
S'il pouvait, en un lieu plus rare,
Assembler tant de raretés.


Pierre Corneille

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.