Le soleil en tous lieux découvre sa lumière ;
L'arc-en-ciel bigarré, l'émail de ses couleurs ;
L'aurore aux belles mains, le cristal de ses pleurs ;
La lune, de son front la clarté tout entière ;

La terre, en tous endroits sa moisson nourricière ;
En tous endroits l'été ses ardentes chaleurs ;
Le printemps, en tous lieux le trésor de ses fleurs ;
Ma maîtresse, en tous lieux sa beauté singulière ;

Sa beauté luit partout. Je ne saurais garder
Les hommes de l'aimer et de la regarder ;
Je ne puis retenir son amour vagabonde.

Et cela ne me doit apporter un tourment
La Croix ne doit sans plus secourir un amant,
La Croix qui secourut quelquefois tout le monde.


Pierre Motin

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.