Églantier, rosier de l’Eden,
Les habitants des capitales
Te greffent de leurs mains brutales
Pour faire honneur à leur jardin.

Pour le raffiné citadin
Ta rose ouverte et tes pétales
Dans leurs simplicités natales
Ne méritent que le dédain.

Aussi, pourquoi, fleur sans malice,
En ouvrant tout grand ton calice
Nous montrer le fond de ton cœur ?

Reste bouton, naïve rose,
Il vaut mieux, qu’on soit femme ou fleur,
Laisser deviner quelque chose.


Gustave Le Vavasseur

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.