Établir un classement des plus beaux poèmes... Exercice au combien difficile et subjectif. Il est impossible de limiter la poésie française de Moyen Âge à aujourd'hui à seulement cinq poèmes. Il y a eu tellement de poètes talentueux, de courants poétiques, de styles, de thèmes variés…

Je me suis cependant prêté au jeu pour vous offrir mes poèmes français préférés. Pour offrir plus de variété, j'ai décidé de me limiter à une œuvre par poète.

Suivez mes aventures poétiques sur Instagram, YouTube et Tiktok, ou recevez mes poèmes en avant-première par courrier en vous abonnant à Poésie Postale.

Il semble difficile, voir impossible, de commencer ce classement par quelqu'un d'autre que celui qui est considéré par beaucoup comme le plus grand poète français de tous les temps : Victor Hugo.

1 - Demain, dès l'aube de Victor Hugo 

Victor Hugo est un poète, romancier et dramaturge français du XIXe siècle. Né en 1802 et mort en 1885, il s'illustre dans tous les genres, connaît l'exil à cause son opposition à Louis-Napoléon Bonaparte, et le deuil suite à la mort de sa fille, Léopoldine. Il représente le Romantisme.

Demain, dès l’aube est probablement son plus beau poème. De nombreux amateur de poésie le considèrent comme le plus beau poème de tout les temps. Publié dans le recueil Les Contemplations (1856), il se compose de trois quatrains d’alexandrins en rimes croisées. Ce poème autobiographique s’adresse à sa fille décédée à laquelle il rend visite annuellement.

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.

En deuxième position, il semble juste d'honorer le génie précoce d'Arthur Rimbaud, autre grande figure de la poésie française, auteur du chef-d’œuvre suivant.

2 - Le dormeur du Val d'Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud est un poète symboliste français du XIXe siècle. Né en 1854 et mort en 1891, il publie ses premiers poèmes à 15 ans, fuit à Paris, a une liaison avec Verlaine, puis renonce subitement à 20 ans à la littérature pour devenir négociant et trafiquant d'armes.

Le Dormeur du Val (1870) est un de ses plus beaux poèmes. C'est également un des deux plus célèbres, l'autre étant Le bateau ivre. Ce sonnet en Alexandrins issu du second Cahier de Douai est inspiré par la bataille de Sedan. Il décrit un jeune soldat tranquille au milieu de la nature accueillante. La fin dramatique nous apprend que l'homme est mort.

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Il est rare de voir un classement des plus beaux poèmes sans voir Baudelaire dans le top trois, et entre nous, il aurait pu y être avec l'Homme et la Mer. Mais j'ai décidé d'honorer Apollinaire avec son magnifique Pont Mirabeau.

3 - Le Pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire est un poète français des XIXe et XXe siècles. Né en 1880 et mort en 1918, il produit 3 ouvrages érotiques et une poésie proche du futurisme, qui influencera le surréalisme. Il est également connu pour avoir inventé le mot "Calligrammes" avec son recueil éponyme.

Le Pont Mirabeau est un de ses plus beaux poèmes, sinon son plus beau. Cette œuvre sans ponctuation, inspirée par Marie Laurencin qu'il commence à fréquenter en 1907, se trouve dans le recueil Alcools (1913). L'écoulement de la Seine à Paris y est une métaphore de l'amour qui disparaît avec le temps.

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu'il m'en souvienne
La joie venait toujours après la peine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l'onde si lasse

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

L'amour s'en va comme cette eau courante
L'amour s'en va
Comme la vie est lente
Et comme l'Espérance est violente

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine

Vienne la nuit sonne l'heure
Les jours s'en vont je demeure

Chose promise, chose due... Voici donc notre poète maudit national et grand génie tourmenté, Charles Baudelaire, à la quatrième place.

4 - L'homme et la mer de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire est un poète français du XIXe siècle. Né en 1821 et mort en 1867, il est l'un des plus grands noms de la poésie française avec ses Fleurs du mal, et frappe les mémoires par la vie dissolue qu'il mène, entre alcool, drogue et amour. Il incarne l'idée du poète maudit.

L'homme et la mer est probablement le plus beau poème de Charles Baudelaire. Publié dans la section Spleen et idéal du recueil Les Fleurs du Mal (1857), il se compose de quatre quatrains avec des rimes embrassées. Dans ce poème il compare la mer et l'homme, à la fois semblables et ennemis.

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton cœur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes,
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

À la cinquième place, nous retrouvons Alfred de Musset, un autre auteur du XIXe siècle. Ils dominent clairement ce classement (à l'exception d'Apollinaire).

5 - Tristesse d'Alfred de Musset 

Alfred de Musset est un poète, dramaturge et romancier français du XIXe siècle appartenant au mouvement du Romantisme. Né en 1810, dans une famille aristocratique et lettrée, il mène une vie de dandy littéraire marquée par une liaison avec George Sand. Il meurt en 1857.

Tristesse (1840) est mon poème préféré d'Alfred de Musset et un des plus célèbres de l'histoire. Ce sonnet romantique et lyrique en octosyllabes fait référence à la perte d'un passé idéalisé, ayant laissé place à la tristesse et à la solitude, mais qu'il voudrait reconquérir par la pensée et la foi.

J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté ;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.

Il est évident que cette sélection est très personnelle et qu'il est impossible d'établir de façon objective un tel classement. J'espère cependant que ces poèmes vous ont plus.

Si vous en voulez plus, je vous invite à découvrir notre classement des 15 plus beaux poèmes de l'histoire.

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.