Les Boys fueilluz, et les herbeuses Ryves
N'admirent tant parmy sa Troupe saincte
Dyane, alors que le chaut l'a contrainte
De pardonner aux bestes fugitives.

Que tes beautez, dont les autres tu prives
De leurs Honneurs, non sans Envie mainte,
Veu que tu rends toute Lumiere etainte
Par la clarté de deux Etoiles vyves.

Les Demydieux, et les nymphes des Boys
Par l'epesseur des forestz chevelues
Te regardant, s'estonnent maintesfoys,

Et pour à Loyre eternité donner,
Contre leurs bords ses Filles impolues
Font ton hault bruit sans cesse resonner.


Joachim du Bellay

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann