Qu'aperçoit-on là bas dans l'ombre ? une lueur
S'élève lourdement du milieu de la place :
Ah ! c'est le feu qui prend, n'en ayons pas frayeur,
Aux menus chalumeaux d'une pauvre paillasse ;
De petits vagabonds déguenillés et noirs,
Debouts, couchés, assis sur le bord des trottoirs,
Regardent tristement les rouges étincelles
Que la bise des nuits emporte sur ses ailes :
Et de face, et de dos, autour de ce brasier,
Grignotent les débris d'un pain dur et grossier.


Savinien Lapointe

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.