Fières beautés, qu'une troupe idolâtre
Couvre de fleurs, de diamants et d'or,
Rappelez-vous votre premier théâtre,
L'humble foyer d'où vous prîtes l'essor...
Rappelez-vous ce temps de votre enfance,
Où la misère, assise à votre seuil,
Quêtait pour vous le pain de l'indigence,
Reines du jour, abaissez votre orgueil !

Le gai printemps qui voit poindre la rose,
Qui fait rêver et palpiter le cœur,
Est la saison où, fleur à peine éclose,
La jeune fille est belle de candeur...
Mais votre cœur rêvait une chimère,
Vous avez fui sans craindre maint écueil,
Et sans songer aux larmes d'une mère !
Reines du jour, abaissez votre orgueil !

Enfants perdus... en entrant dans la lice,
Vous avez dû subir revers !... affronts !
Mais franchissant les échelons du vice,
D'un triple airain vous couvrîtes vos fronts ;
De la pudeur, ce gothique apanage,
Vous aviez fait d'avance votre deuil,
Elle paya ce noble apprentissage...
Reines du jour, abaissez votre orgueil !

De vos attraits, une habile tactique
Sut faire alors un réseau dangereux,
Où le novice et le vieillard cynique
Sont pris au piège et fascinés tous deux ;
Leur écusson de marquis ou de comte
Dans le boudoir a droit au même accueil,
Votre opulence est le prix de la honte !...
Reines du jour, abaissez votre orgueil !

On voit le luxe, en son brillant cortège,
Sous vos lambris étaler ses splendeurs !
Et vos coursiers au pelage de neige
Semblent narguer les princières grandeurs !
Votre livrée est presque une merveille,
Et son éclat éblouit... charme l'œil...
Mais votre père a porté la pareille...
Reines du jour, abaissez votre orgueil !

De jolis noms, lionnes et panthères,
Vous sont donnés par vos adorateurs,
Mais, quelquefois, des retours salutaires
Vous valent d'eux des titres moins flatteurs ;
De leur vertige avouant les faiblesses,
Ils ont, pour vous, dans leur galant recueil.
Ceux plus réels de catins... de drôlesses...
Reines du jour, abaissez votre orgueil !

Oui, votre règne est fragile et rapide,
Les nuits d'orgie emportent la beauté,
Un cheveu blanc, précurseur d'une ride,
Chasse à jamais amour et volupté !
Si vous n'avez rempli votre aumônière,
On pourra voir, un jour, un froid cercueil
Sortir sans bruit de la Salpêtrière...
Reines du jour, abaissez votre orgueil !


Alphonse Salin

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriage pour Adultes et Écriture Créative

Chaque semaine, recevez votre feuille d’activité à imprimer et de la musique relaxante. Un moment de détente aux nombreux bienfaits : réduction du stress, amélioration du sommeil, amélioration des facultés cérébrales et motrices.

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes sans publicité et de la poésie sur YouTube !
Johann