A mon compatriote et ami Arthur Ranc.

Par un matin, souriant dans la brume,
O vieux Poitou, tu parais à mes yeux,
Avec tes prés où paissent les grands bœufs,
Avec tes bois que le genêt parfume !
Tout parle ici de mon lointain passé :
De blonds enfants c'est un essaim folâtre ;
C'est un refrain qui m'a jadis bercé,
Et que là-bas va répétant le pâtre.

Rives du Clain, ô mes amours,
Avec bonheur je vous revois toujours !

Je vous revoie, témoins de mon enfance,
Riants coteaux de moi si bien connus,
Prés verdoyants où souvent les pieds nus
J'allai courir, riche d'insouciance.
Doux souvenir de mon jeune printemps,
Vous rappelez à mon âme attendrie
Bien des bonheurs emportés par le temps.
O sol natal, jamais on ne t'oublie !

Rives du Clain, ô mes amours,
Avec bonheur je vous revois toujours !

Voici Poitiers, ville antique des Gaules,
Voici le Clain dont les eaux de cristal,
Par cent détours, sur un lit inégal,
Paisiblement s'écoule sous les saules.
J'ai bien souvent, lorsque j'étais petit,
Faisant ici l'école buissonnière,
Trouvé de quoi tromper mon appétit,
Dans les mûriers qui bordent la rivière.

Rives du Clain, ô mes amours,
Avec bonheur je vous revois toujours !

De tous côtés, aux bras de leurs bacchantes,
Je vois partir les joyeux vendangeurs ;
Pour le pressoir ils vont sur les hauteurs
Couper la grappe aux perles enivrantes.
Le teint vermeil et la main dans la main.
Ils reviendront lorsque le jour expire,
Chantant l'amour et semant en chemin
Tendres baisers et francs éclats de rire.

Rives du Clain, ô mes amours,
Avec bonheur je vous revois toujours !

Que vois-je au loin ? C'est la pauvre chaumine
Où je reçus le jour, où je grandis ;
C'est là qu'enfant j'ai grignoté le pain bis,
Car on faisait chez nous maigre cuisine.
Puissé-je ici, me trouvant de retour,
Vieux pèlerin, fatigué du voyage,
Me reposer jusqu'à mon dernier jour,
Le vrai bonheur est surtout au village.

Rives du Clain, ô mes amours,
Avec bonheur je vous revois toujours !


Ernest Chebroux

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.