Sur la montagne de la vie,
Au plateau de trente-cinq ans,
Soufflent mes coursiers, haletants,
De la Chimère poursuivie.
Je reste là quelques instants,
Brisé, mais l’âme inassouvie,
Promenant mon regard glacé
Sur l’avenir et le passé.


Théophile Gautier

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.