L’heur de mon mal, enflammant le desir,
Feit distiller deux cueurs en un debuoir :
Dont l’un est vif pour le doulx desplaisir,
Qui faict que Mort tient l’autre en son pouvoir.

Dieu aueuglé, tu nous as faict auoir
Du bien le mal en effect honnorable :
Fais donc aussi, que nous puissions auoir
En noz espritz contentement durable.

L’heur de mon mal, enflammant le désir,
Fit distiller deux cœurs en un devoir :
Dont l’un est vif pour le doux déplaisir,
Qui fait que Mort tient l’autre en son pouvoir.

Dieu aveuglé, tu nous a fait avoir
Du bien le mal en effet honorable :
Fais donc aussi que nous puissions avoir
En nos esprits contentement durable !


Pernette du Guillet

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.