C’est le temps d’hiver, pauvre cœur ;
Dans le ciel tendu de ténèbres
Flotte un rais de lune moqueur ;
C’est le temps d’hiver, pauvre cœur,
Les glas tintent, lents et funèbres.

C’est le temps d’hiver, pauvre cœur ;
Au lointain, stridentes et brèves,
Des voix graves chantent en chœur ;
C’est le temps d’hiver, pauvre cœur
Qui portes le deuil de tes rêves.

C’est le temps d’hiver, pauvre cœur
Où l’Amour, comme en une tombe.
Gît, tué par le Sort moqueur ;
C’est le temps d’hiver, pauvre cœur :
La neige des souvenirs tombe...


Louis Duchosal

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.