Elle exprimait encor la cause douloureuse
De ses pleurs, quand elle oit un petit bruit léger
A son dos ; et soudain cette aveugle amoureuse
Se tourne et voit le Christ, mais c'est comme étranger.

" Ô femme, lui dit-il, quel deuil te peut ranger
A tant et tant de pleurs ? Que cherches-tu, pleureuse ?
- Ah, dit-elle, Seigneur, si ta main valeureuse
A mon Christ enlevé, où l'as-tu pu loger ?

" Dis-le moi promptement ; j'irai, j'irai le prendre. "
Mais à qui penses-tu cette réponse rendre,
Ô Marie ? Tu crois le Christ un jardinier ?

Voire, il planta I'Eden. Il sème, il rend fertile
Ton cœur de ses vertus, et d'un soin matinier
L'arrose des liqueurs que sa grâce distille.


Jean de La Ceppède

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann