Me tuer ? — J’aime mieux, en cachant mon ulcère,
Au travers des humains que le destin lacère,
Poursuivre mon chemin le scepticisme au cœur,
Et jeter aux passants mon sourire moqueur.

Le globe où pleure et rit la comédie humaine
Vaut bien jusqu’à la fin, ma foi ! qu’on s’y promène ;
Je ne quitterai pas ma place du balcon :
Je veux boire mes jours jusqu’au dernier flacon ;
Marcher sans me salir dans cette fange immonde,

Et rire jusqu’au bout de la farce du monde !


Étienne Eggis

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.