Même en deuil pour cent trahisons,
À vos soleils nous embrasons
Nos cœurs meurtris, jeunes saisons !

Ô premières roses trémières !
Ô premières amours ! Premières
Aurores, aux riches lumières !

Malgré l’hiver et les autans,
Ressuscitent, vainqueurs du temps,
Vos étés aux cheveux flottants !


Théodore de Banville

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.