Et je t’attends en ce café,
Comme je le fis en tant d’autres,
Comme je le ferais, en outre,
Pour tout le bien que tu me fais.

Tu sais, parbleu ! que cela m’est
Égal aussi bien que possible :
Car, mon cœur, il n’est telles cibles...
Témoin les belles que j’aimais...

Et ce ne m’est plus un lapin
Que tu me poses, sale rosse,
C’est un civet que tu opposes
Vers midi à mes goûts sans frein.


Paul Verlaine

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.