Mon cœur est lourd, mon cœur est lourd dans ma poitrine.
Le soir tombe… Que l’on m’enterre avec mon cœur.

L’amour me fut celui qui dompte et qui domine,
Il parut dans ma vie en ennemi vainqueur.

Moi, j’attendais de lui la concorde divine,
L’hymne parfait chanté par les astres en chœur.

O mon palais détruit et mon temple en ruine !…
Femmes, je n’ai pas su triompher de mon cœur.

Car toujours, en vivant, un destin nous domine,
Et mon destin, ce fut ce dur amour vainqueur.

Voici pourquoi mon cœur est lourd dans ma poitrine…
Que l’on m’enterre avec tout le poids de mon cœur…


Renée Vivien

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.