N’est-ce pas la raison que le proffit redonde
Au lieu duquel il sort ? Et que dedans la mer
Les fleuves ondoyans se viennent renfermer,
Puisque de la mer mesme ils derivent leur onde ?

Ce n’est donc point à tort que la terre profonde
Doit un jour repeter, pourrir, et consumer,
Ce cors qui ne se peut au bien accoustumer
Puis que d’elle il a pris sa naissance feconde.

Tout ce qui vit au monde est de la terre fait
La terre quant et quant extermine et deffait
Tout ce qui de terrestre en la terre sejourne ;

L’esprit comme divin n’est point abastardis
Par le coup de la mort mais ce qui fut jadis
Une ville poussiere, en poussiere retourne.


Jean-Baptiste Chassignet

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.