Ô Songe humain et divin tout ensemble,
Qui le vouloir nous révèle des Dieux,
Quand un sommeil plaisant et gracieux
Entre mes bras tous mes désirs assemble,

Lorsque du faux la vérité me semble,
Nul plus que moi ne se peut dire heureux,
Croyant tenir ce que j'aime le mieux ;
Frustré du tout, en m'éveillant je tremble.

Arrête donc, ô Songe, ne t'enfuis,
Et n'interromps ainsi l'heur où je suis,
En embrassant mon humaine guerrière.

Si en effet ce n'est que vanité,
Fais pour le moins que ma félicité
Puisse durer toute la nuit entière !


François Scalion de Virbluneau

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann