Voici la bonne paix obscure
D’un étrange soir automnal.
Le crépuscule transfigure
Les toits gris et le ciel banal.

Et chaque ligne se découpe
Sur le velours épais des soirs :
Un dôme au loin est une coupe
Qui plonge sur des coussins noirs,

Tandis que splendide et bizarre
Un seul coin étoile des deux
Est un écran de métal rare
Piqué de fleurons précieux ;

Et comme une noble orchidée
Sur un sol pur de viles fleurs
Dans l’esprit lavé de l’idée
S’ouvre un rêve aux calmes couleurs.


Éphraïm Mikhaël

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.