J’aurais dû me montrer moins froide et moins distante,
T’écouter, te parler, t’accorder plus de temps,
Te confier mes secrets, répondre à tes attentes,
Partager la tendresse et les doux sentiments.

Mais au lieu de cela j’ai gardé le silence ;
J’ai ignoré les mots, les gestes d’affection,
Je me suis renfermée, ingrate indifférence !
Je t’ai dissimulé toutes mes émotions.

Je n’ai pas su t’aimer… Combien je le regrette !
Et combien je maudis mes défauts et mes torts !
Peux-tu lire en mon cœur, voir mes larmes secrètes ?

Peux-tu me consoler, comprendre mes remords ?
Au-delà de l’absence éternelle et muette,
Peux-tu me pardonner et me chérir encor ?

Isabelle Callis-Sabot

Découvrez mes poèmes originaux grâce au service Poésie Postale, ou en me suivant sur sur Instagram, YouTube et Tiktok.

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.