Vous dont le pinceau téméraire
Représente l’hiver sous l’image vulgaire
D’un vieillard faible et languissant,
Peintres injurieux, redoutez la colère
De ce dieu terrible et puissant :
Sa vengeance est inexorable,
Son pouvoir jusqu’aux cieux sait porter la terreur ;
Les efforts des Titans n’ont rien de comparable
Au moindre effet de sa fureur.

Plus fort que le fils d’Alcmène,
II met les fleuves aux fers ;
Le seul vent de son haleine
Fait trembler tout l’univers.

Il déchaîne sur la terre
Les aquilons furieux :
Il arrête le tonnerre
Dans la main du roi des dieux.

Plus fort que le fils d’Alcmène,
Il met les fleuves aux fers ;
Le seul vent de son haleine
Fait trembler tout l’univers.

Mais si sa force est redoutable,
Sa joie est encor plus aimable :
C’est le père des doux loisirs ;
Il réunit les cœurs, il bannit les soupirs,
II invite aux festins, il anime la scène :
Les plus belles saisons sont des saisons de peine ;
La sienne est celle des plaisirs.
Flore peut se vanter des fleurs qu’elle nous donne ;
Cérès, des biens qu’elle produit ;
Bacchus peut s’applaudir des trésors de l’automne :
Mais l’hiver, l’hiver seul en recueille le fruit.

Les dieux du ciel et de l’onde,
Le soleil, la terre, et l’air,
Tout travaille dans le monde
Au triomphe de l’hiver.

C’est son pouvoir qui rassemble
Bacchus, l’Amour et les Jeux :
Ces dieux ne régnent ensemble
Que quand il règne avec eux.

Les dieux du ciel et de l’onde,
Le soleil, la terre et l’air,
Tout travaille dans le monde
Au triomphe de l’hiver.


Jean-Baptiste Rousseau

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann