Puis qu’il t’à pleu de me faire congnoistre,
Et par ta main, le VICE A SE MVER,
Je tascheray faire en moy ce bien croistre,
Qui seul en toy me pourra transmuer :
C'est asçavoir, de tant m’esvertuer,
Que congnoistras, que par esgal office
Je fuiray loing d’ignorance le vice,
Puis que desir de me transmuer as
De noire en blanche, et par si hault service
En mon erreur CE VICE MVERAS.

Puis qu’il t’a plu de me faire connaître,
Et par ta main, le VICE À SE MUER,
Je tâcherai faire en moi ce bien croître,
Qui seul en toi me pourra transmuer :
C'est à savoir, de tant m’évertuer
Que connaîtrai, que par égal office
Je fuirai loin d’ignorance le vice,
Puis que le désir de me transmuer a
De noire en blanche, et par si haut service
En mon erreur CE VICE MUERA


Pernette du Guillet

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.