Quand nature forma d'un art industrieus
Cette beauté divine à nulle autre seconde,
Elle prit dans des feux qui font tousjours la ronde
Par le cercle estoilé, pour en faire ses yeux.

Elle mit le croissant sur son front gracieus,
Elle emprunta les rais du grand flambeau du monde,
Afin d'en colorer sa belle tresse blonde :
Bref, elle butina tout le tresor des Cieux.

Elle prit au zéfirs leur odorante haleine,
Les perles à la mer, à la terre l'ebene,
Les roses et les lis, et la belle en orna.

Se faut-il estonner si cest larronnesse
Vole ainsi tant de cœurs, et desrobe sans cesse ?
Nature de larçins toute la façonna.


Claude Gaspar Bachet de Meziriac

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème sélectionné au hasard.

Coloriages, Livres et Poésie à Imprimer. Tout est gratuit !

Utilisez les liens ci-dessous pour découvrir tous les produits gratuits que j'ai créés pour vous :

Merci de me permettre de vous offrir plus de 16000 poèmes, de la poésie sur YouTube et des activités de méditation créatrice !
Johann