Quant bien un homme droit condamné par la rage
Des calomniateurs sur l'eschaffaut sanglant
Verroit choir sur son col le coutelas tremblant,
Joüant devant le monde un triste personnage :

N'estime pour autant d'un jugement peu sage
Son deces mal-heureus : tel dans un lit branslant
Va l'ame entre les siens doucement exalant,
Qui porte l'infamie emprainte en son courage.

L'on ne doit reputer, tant soit-il desastreus
Au moins en apparence, autre que bien-heureus
Le trespas qui succede à la vie honorable :

De quelque mort que soit le juste prevenu
En liesse et repos il est entretenu,
Mais tousjours le meschant vit et meurt miserable.


Jean-Baptiste Chassignet

Découvrez Poésie Postale, votre abonnement mensuel pour recevoir des poèmes inédits et œuvres d'art originales par la poste, le tout dans une enveloppe scellée à la cire.

Gâtez-vous ou offrez de la poésie en cadeau !

Cliquez ci-dessous pour découvrir un poème au hasard.